top of page
Rechercher

VENDRE PAR AGENCE, C'EST TROP CHER ?

Voilà un argument régulier des propriétaires vendeurs. Heureusement, les choses évoluent et de plus en plus de particuliers sont à présent convaincu du contraire. Je vous explique objectivement (le plus possible) les raisons de, peut-être , vous aussi, changer de point de vue.


1° Un véritable métier, de plus en plus complexe.

Aujourd'hui, le métier de l'agent est devenu très complexe, il comporte des risques et demande de l'investissement. Ce n'est pas simplement mettre une annonce et attendre.

Cette complexité et ce risque fait de ce métier un véritable service rémunéré.


2° Le risque du travail "à perte".

Peu de gens le savent mais, le métier d'agent immobilier est un des rares métier exposé au risque du travail à perte. En effet, si l'agent ne réussi pas sa mission de vente au terme du contrat, le vendeur ne lui doit absolument rien. L'agent a donc réalisé des prestations pour lesquelles il ne verra pas 1€. Ceci ouvre la porte à un autre débat, car en théorie, si l'agent fait bien son travail, la vente doit aboutir. Mais bien souvent, cette situation arrive car les vendeurs se rétractent, pour diverses raisons. Voilà donc un argument très objectif, qui justifie que l'agent soit correctement rémunéré lorsqu'il réussi sa mission.


3° Trop cher, différents points de vue.

Trop cher, cela ne veut finalement rien dire. C'est un point de vue très subjectif.

On pourrait croire que les vendeurs plus aisés serait moins susceptible de trouver cela cher. Et pourtant, je constate tous les jours que c'est même l'inverse qui se produit. Circuler dans les quartiers plus populaires et rencontrer des vendeurs en difficultés m'ont fait comprendre que ces personnes ont tout à gagner d'être pris par la main et guidé vers une belle vente.


4° Un tarif libre, un libre choix aussi.

Depuis que l'Union Européenne à interdit les barèmes, les agences ont cartes blanche pour déterminer leurs honoraires. Seule la déontologie dit que l'honoraire doit être justifiable. Alors oui, en effet, il existe certaines dérives, vers le haut et vers le bas. Ainsi, des agences travaillent presque à perte avec 1% d'honoraire et d'autres essayent de justifier des honoraires de 7,8 ou 10%. Heureusement, la majorité des agences sérieuses proposent des honoraires de 3 à 4% et on peut considérer que c'est une bonne moyenne. Quoi qu'il en soit, il ne faut pas oublier que si l'Union Européenne à décidé d'annuler ces barèmes, c'est pour permettre la libre concurrence. Cette concurrence est toujours bonne pour le client. Il peut en effet choisir librement l'agence et l'honoraire.


5° Qui paye finalement ?

L'honoraire prévu contractuellement est en théorie payé par le vendeur. Mais dans les faits, comment cela ce passe-t-il vraiment ?

Très souvent, l'honoraire est ajouté au prix de vente souhaité par le vendeur. De plus en plus souvent, l'agent va vendre au delà du prix de vente souhaité. Donc, d'une certaine manière on peut en déduire que c'est l'acquéreur qui va payer le travail de l'agence. Pour ma part, en 11 ans, je pense que + de 75% de mes ventes ont été concluent au delà du prix. Tous ces clients n'ont donc finalement rien dépensé et ont parfois même gagné de l'argent.


6° "J'essaye d'abord, on verra après..."

Mettre en vente et passer par agence ensuite, voilà exactement ce qu'il ne faut JAMAIS faire. Ce que vous pensez essayer d'économiser, vous le perdrez, soit en temps, soit en argent ... soit les deux.

Conclusion & conseils

Vous êtes toujours sceptique ? Tentez l'aventure ! Tant que votre bien n'est pas vendu, vous ne devez rien payer. Aucun risque. Avant de signer la mission, choisissez votre honoraire (celui que vous trouvez juste) au regard des prestations proposées. Si votre agent ne parvient pas à vous apporter le prix de vente souhaité, il suffit de résilier, sans frais.

Ensuite, vous poursuivrez par vous-même, ou vous choisirez une autre agence.


Article annexe : L'importance de choisir l'agence.

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page